Distribution :
Lambert Wilson,
Jean-Pierre Malo,
Hervé Briaux,
Brigitte Catillon,
Manon Combes,
Pauline Chevillier,
Paul Minthe,
Léo Dussollier,
Patrice Dozier,
Jean-François Lapalus,
Dimitri Viau

Mise en scène :
Peter Stein

Assistance à la mise en scène :
Nikolitsa Angelakopoulou

LE MISANTHROPE

“Molière écrit
“Le Misanthrope ou
l’atrabilaire amoureux”
avec l’énergie d’un révolté”

Molière écrit Le Misanthrope « ou L’Atrabilaire amoureux » avec l’énergie d’un être révolté. Une fougue contre la trahison, contre les gens de la cour qui font et défont les réputations.
En opposant à la vanité du monde l’amour absolu d’Alceste (Lambert Wilson) pour Célimène, Molière exprime une intransigeance, un idéalisme qui défieront le temps. Une pièce décrite par ses contemporains comme « le portrait du siècle », un chef d’œuvre.

Faut-il fuir ce que l’on exècre et se retirer du monde ? Ou sommes-nous condamnés à composer avec nos semblables ?

Une rencontre exceptionnelle entre cette œuvre magistrale, d’une saisissante modernité, et la vision d’un Maître, Peter Stein, au sommet de son art.

Note du metteur en scène
« Misanthropie et jalousie : cette combinaison fait de notre Alceste un “clown”. Il est touchant, nous comprenons ses sentiments. Les raisons de sa misanthropie peuvent aussi aujourd’hui nous plonger dans le désespoir. L’élégance des vers, le sarcasme et l’ironie des dialogues font de cette pièce la comédie classique pour l’éternité. »
Peter Stein

Durée: 2 heures